médecin esthétique Genève

Actes de médecine esthétique à Genève

OBESITÉ OU SURPOIDS ? DIFFÉRENCES ET CAUSES

Classification du poids

Il est essentiel de comprendre la distinction entre le surpoids et l’obésité pour pouvoir classifier correctement le poids corporel et élaborer des stratégies de gestion appropriées.

  • Surcharge pondérale : un adulte est considéré en surpoids lorsque son indice de masse corporelle (IMC) se situe entre 25 et 29,9.
  • Obésité : l’obésité est diagnostiquée lorsque l’IMC atteint ou dépasse 30, indiquant un niveau de graisse corporelle nettement plus élevé.

L’IMC peut ne pas refléter avec précision la composition corporelle de certaines personnes, comme les athlètes. Il est donc conseillé de consulter un professionnel de santé pour une évaluation complète de la composition corporelle.

Statistiques démographiques

Des données épidémiologiques complètes révèlent une tendance inquiétante dans la classification du poids corporel au sein de la population adulte, avec plus d’un tiers des adultes classés comme obèses.
Ce chiffre souligne un problème de santé publique important, car l’obésité est un facteur de risque bien établi pour une myriade de maladies chroniques.

Chez les enfants et les adolescents, plus précisément ceux âgés de 6 à 19 ans, la situation est tout aussi préoccupante. Environ un tiers est considéré comme en surpoids ou obèse, ce qui indique l’apparition précoce de problèmes de santé liés au poids, qui peuvent persister à l’âge adulte.

La prévalence de l’obésité est prononcée chez les jeunes, plus d’un enfant et d’un adolescent sur six est obèse. Il est donc urgent de mettre en place des interventions ciblées et des campagnes éducatives visant à promouvoir des modes de vie sains dès le plus jeune âge.

Les consequences de l'obésité

L’obésité augmente considérablement le risque de maladies cardiovasculaires, qui sont la principale cause de mortalité aux États-Unis, tant pour les hommes que pour les femmes. Elle est associée au développement de pathologies telles que l’hypertension, la dyslipidémie et le diabète de type 2, qui sont un facteur de risque cardiovasculaire.
De plus, l’obésité est liée à un risque accru de certains types de cancers. Selon une étude récente, l’obésité est impliquée dans l’étiologie de 4 % des cancers chez l’homme et de 7 % chez la femme, en raison de l’interaction complexe de facteurs hormonaux, inflammatoires et métaboliques associés à l’excès de poids.
En résumé, les statistiques dressent un tableau sombre concernant l’obésité et soulignent son impact sur la santé. Il est clair que l’obésité n’est pas seulement un problème esthétique, mais un facteur critique influençant de manière significative le risque de survenue de maladies.
Pour résoudre le problème, il est nécessaire de combiner des  actions de santé publique, des programmes de sensibilisation et des modifications du mode de vie.

Causes de l'obésité

L’obésité est un état pathologique caractérisé par une accumulation excessive de graisse corporelle, résultant d’une interaction complexe de facteurs génétiques, environnementaux, comportementaux et physiologiques. Bien que les causes de l’obésité soient multiples, il est largement reconnu qu’un déséquilibre énergétique durable, résultant d’un excès d’apport calorique par rapport à la dépense énergétique, est le facteur primordial dans le développement de l’obésité.

  • Manque d’activité physique : l’activité physique est essentielle pour la dépense calorique. En son absence, l’organisme ne brûle pas suffisamment de calories, entraînant une accumulation de graisse corporelle. Il est crucial d’intégrer une activité physique modérée, comme la marche rapide, dans votre routine quotidienne aussi pour améliorer la santé générale.
  • Pratiques alimentaires malsaines : la prise de poids est principalement due à une consommation calorique excessive par rapport à la dépense énergétique. Une alimentation riche en glucides raffinés, pauvre en fruits et légumes et caractérisée par de repas non équilibrés contribue significativement à l’apparition de l’excès de poids. La tenue d’un journal alimentaire peut aider à mieux comprendre et gérer ses habitudes alimentaires.
  • Sommeil insuffisant : le manque de sommeil déséquilibre les hormones régulant l’appétit, augmentant les niveaux de ghréline (hormone de la faim) et diminuant les niveaux de leptine (hormone de satiété). Ce déséquilibre conduit à des envies d’aliments très caloriques. Un sommeil de qualité, généralement entre sept et neuf heures par nuit, est essentiel pour maintenir l’équilibre hormonal et prévenir la prise de poids.
  • Médicaments : certains médicaments peuvent entraîner une prise de poids en modifiant le métabolisme ou en augmentant l’appétit. Il est important de consulter un médecin pour gérer ces effets secondaires, en adoptant une alimentation équilibrée et une activité physique régulière.
  • Grossesse : la prise de poids pendant la grossesse est normale et nécessaire pour le développement du fœtus. Cependant, après l’accouchement, la perte de poids peut être difficile en raison des changements hormonaux et des exigences liées à la prise en charge d’un nouveau-né. Un suivi approprié peut être essentiel pour aider les femmes à gérer le poids post-partum.
  • Pathologies : certaines maladies sous-jacentes, comme le syndrome de Prader-Willi ou le syndrome de Cushing, peuvent entraîner une prise de poids en raison de l’interaction de facteurs génétiques et hormonaux. Une évaluation médicale complète est nécessaire pour diagnostiquer et traiter correctement ces conditions.

Stratégies de gestion du poids

Lutter contre l’obésité nécessite une prise en charge complète  :

  • Une alimentation équilibrée : riche en fruits, légumes, fibres, protéines et bonne graisse.
  • Une activité physique régulière : combinaison d’exercices d’aérobie, de musculation et d’assouplissement.
  • Soutien de l’entourage : importance du soutien des amis et de la famille pour le maintien de comportements sains.
  • Suivi des apports alimentaires : la tenue d’ un journal alimentaire pour améliorer les habitudes alimentaires.
  • État d’esprit positif : se motiver avec des rappels visuels des progrès accomplis.

Il est vivement recommandé de consulter un professionnel de santé pour obtenir des conseils personnalisés et élaborer un plan de gestion du poids adapté.

Les solutions en médecine esthétique

Les traitements de médecine esthétique peuvent aider à la remise en forme.

La cryolipolyse, qui utilise le froid pour détruire les cellules graisseuses de manière ciblée et non invasive, permet d’accélérer la perte des bourrelets graisseux localisés.
Les injections de mésothérapie au niveau du corps sont intéressants pour le drainage et le traitement de la rétention d’eau.
L’onda cool-waves, améliore la qualité de la peau.
Les injections d’acide hyaluronique, notamment en technique de lift médical, traitent le relâchement du visage qui peut être causé par une perte de poids importante.