INCONTINENCE URINAIRE : LE TRAITEMENT LASER

Qu’est-ce que l’incontinence urinaire ?

L’incontinence urinaire est définie comme une perte involontaire d’urines. Il s’agit d’ une pathologie fréquente. Source de gêne et de honte, les femmes n’osent pas en parler. Un sentiment de culpabilité, d’angoisse et de dépression peut s’installer. Contrairement à ce que l’on croit, ce trouble ne touche pas que la femme âgée. L’incontinence urinaire d’effort est fréquente chez la femme entre quarante et cinquante ans

Quelles sont les causes de l'incontinence urinaire chez la femme ?

L’incontinence urinaire est causée par une augmentation de la pression intra-vésicale qui vainc le sphincter vésical qui laisse passer les urines. Cette augmentation peut être causée par une hyperactivité vésicale ou par une augmentation de la pression abdominale.

Les principales causes de l’incontinence urinaire d’effort sont :

  • Accouchement : les traumatismes subis par les muscles du plancher pelvien et les tissus de soutien pendant l’accouchement peuvent affaiblir ces structures, entraînant des fuites urinaires.
  • Vieillissement : avec l’âge, les muscles et les tissus de soutien du plancher pelvien peuvent perdre leur tonus et leur élasticité.
  • Activité physique intense : certaines activités physiques, en particulier celles impliquant des mouvements brusques ou des efforts intenses, peuvent exacerber les symptômes de l’incontinence urinaire d’effort.


Il existe des facteurs favorisants qui augmentent la pression abdominale ou qui affaiblissent les muscles du plancher pelvien : la constipation, le surpoids, la grossesse, la sédentarité, les antécédents de chirurgie pelvienne et gynécologique.

Incontinence urinaire : quelles solutions ?

Les symptômes de l’incontinence urinaire d’effort incluent :

  • Fuites urinaires lors de l’effort physique : fuites d’urine lors d’activités telles que la course, le saut ou le soulèvement de charges lourdes.
  • Fuites lors de la toux, du rire ou de l’éternuement : fuites d’urine déclenchées par des actions qui augmentent brusquement la pression abdominale.
  • Impact sur la vie quotidienne et la qualité de vie : l’incontinence urinaire d’effort peut entraîner une gêne sociale et affecter la confiance en soi, limitant ainsi la participation à certaines activités.

Quels sont les trois types d'incontinence urinaire ?

Il existe trois types d’incontinence urinaire :

  • Incontinence urinaire d’effort : lors d’un effort physique il survient une fuite urinaire brutale sans sensation de besoin préalable. Même des efforts minimes (par exemple la toux) peuvent la causer.
  • Incontinence urinaire par impériosité : la patiente ressent un besoin irrépressible d’uriner, elle ne peut pas se retenir.
  • Incontinence urinaire mixte : les deux types d’incontinence touchent la patiente.

    L’incontinence urinaire d’effort est la plus fréquente, touchant la moitié des femmes. En deuxième position, par fréquence, on retrouve l’incontinence mixte et en troisième, celle par impériosité.

Incontinence urinaire : quelles solutions ?

Il existe plusieurs solutions pour traiter ou éviter l’aggravation de l’incontinence urinaire d’effort :

  • Exercices de Kegel : renforcement des muscles du plancher pelvien pour améliorer le soutien de la vessie.
  • Dispositifs de soutien pelvien : utilisation de pessaires ou d’autres dispositifs pour soutenir la vessie et réduire les fuites.
  • Traitements non invasifs : le traitement au laser est une méthode moderne pour renforcer les tissus vaginaux et améliorer le contrôle urinaire.
  • Interventions chirurgicales : pour les cas les plus sévères.

Comment faire pour arrêter les fuites urinaires ?

Des conseils simples peuvent améliorer ce trouble. Il s’agit d’éliminer les facteurs favorisants : la constipation, le surpoids, le tabac, la sédentarité, les facteurs de surpression abdominale (port de charges lourdes, efforts intenses…).
La rééducation périnéale a un rôle fondamental dans la prise en charge de cette pathologie. Le but est de muscler le pelvis et de contrôler les muscles du périnée.

Comment traiter l'incontinence urinaire chez la femme ? Le laser pour l’incontinence urinaire

Le traitement laser est une méthode non invasive et efficace pour traiter l’incontinence urinaire d’effort. Ce traitement utilise la technologie laser pour chauffer doucement les tissus du plancher pelvien, stimulant ainsi la production de collagène et renforçant les structures de soutien.
Cette option n’est efficace que pour les incontinences urinaires d’effort légères et modérées.
Chez les femmes souffrant d’incontinence d’effort, le métabolisme du tissu conjonctif de la muqueuse vaginale est altéré, ce qui provoque une diminution de la production de collagène nécessaire à la fonction de soutien.
Le laser vaginal stimule la synthèse de collagène, améliore la trophicité (épaisseur et qualité) de la muqueuse vaginale, sa vascularisation et son élasticité.

Déroulement de la séance laser

La séance comprend plusieurs étapes :

  • Consultation préalable et évaluation : une évaluation initiale pour comprendre les besoins spécifiques de la patiente et déterminer le plan de traitement approprié. Un examen clinique et un bilan dynamique réalisés par un urologue doivent compléter cette consultation. .
  • Préparation : la patiente est installée confortablement et ses yeux sont protégés par des lunettes.
  • Traitement laser : un speculum laser est inséré dans le vagin, les tissus du plancher pelvien sont réchauffés pendant environ 20 à 30 minutes.
  • Post-traitement : la patiente peut ressentir une légère chaleur, mais il n’y a généralement pas de douleur significative.
    On demande à la patiente d’éviter les rapports sexuels et les activités physiques intenses pendant 48 heures. D’éviter les bains chauds, saunas, et piscines pendant quelques jours.

Avantages du traitement laser

Les avantages du traitement laser sont :

  • Procédure rapide, indolore et sans période de récupération.
  • Sécurité et efficacité : le traitement laser est sûr et efficace, offrant des résultats durables pour de nombreuses patientes.

Résultats du laser pour l’incontinence urinaire

Les résultats sont assez rapides. Un mois après la première séance, les fuites se réduisent. Mais le résultat maximal est ressenti quatre à six mois après la séance.

Les résultats sont:

  • La réduction des fuites urinaires : amélioration significative du contrôle urinaire.
  • L’amélioration de la qualité de vie : réduction de la gêne sociale et augmentation de la confiance en soi.


En fonction de l’importance du trouble, une séance peut suffire pour stopper les fuites. Néanmoins, le docteur Romano conseille de réaliser les trois séances prévues par le protocole pour stabiliser le résultat.
Une séance d’entretien tous les ans ou tous les deux ans est à réaliser.

Quel sport pratiquer quand on souffre d'incontinence urinaire ?

L’incontinence urinaire ne doit pas empêcher l’ activité sportive. Cependant, il est important de choisir des exercices qui minimisent la pression sur le plancher pelvien pour éviter d’aggraver les symptômes.

Sports et activités recommandés

  • Natation : la natation est excellente car l’eau soutient le corps, réduisant ainsi la pression sur le plancher pelvien.
  • Marche : la marche est une activité douce qui peut être pratiquée régulièrement sans provoquer de stress supplémentaire sur le plancher pelvien.
  • Yoga : le yoga, en particulier les postures douces, peut aider à renforcer les muscles du plancher pelvien et améliorer le contrôle urinaire.
  • Pilates : comme le yoga, le Pilates se concentre sur le renforcement des muscles du tronc, y compris le plancher pelvien, ce qui peut être bénéfique pour contrôler les fuites urinaires.
  • Cyclisme : le cyclisme, en particulier sur un vélo stationnaire, est une activité à faible impact qui n’exerce pas de pression excessive sur le plancher pelvien.
  • Aqua gym : les exercices aquatiques sont parfaits car l’eau réduit la gravité, diminuant ainsi la pression sur le plancher pelvien tout en permettant un bon entraînement.

Sports à éviter

  • Course à pied : la course à pied provoque des chocs répétés qui aggravent les symptômes d’incontinence urinaire.
  • Sauts : les sports impliquant des sauts (comme le trampoline ou l’aérobic à fort impact) peuvent augmenter la pression sur le plancher pelvien.
  • Haltérophilie : soulever des poids lourds augmente la pression intra-abdominale et met à rude épreuve le plancher pelvien.
  • Sports de haute intensité qui impliquent des mouvements brusques ou des efforts soutenus.

Prix du laser pour l'incontinence urinaire chez la femme

Type de consultation Tarifs généralement pratiqués
Laser
600 CHF la séance

Avis sur le traitement laser de l'incontinence urinaire

Les avis des patientes ayant opté pour le traitement laser de l’incontinence urinaire d’effort sont positifs, témoignant de l’efficacité de cette méthode non invasive.
De nombreuses femmes rapportent une réduction significative des fuites urinaires après seulement quelques séances.
La procédure est appréciée aussi car simple, rapide, indolore ne nécessitant ni anesthésie ni temps de récupération prolongé.

FAQ

Comment fonctionne le traitement laser ?

Le laser stimule la production de collagène en chauffant doucement les tissus du plancher pelvien, améliorant ainsi leur fermeté et leur soutien.

Est-ce que le traitement laser est douloureux ?

La plupart des patientes ressentent une légère chaleur pendant la procédure, mais il n’y a généralement pas de douleur.

Combien de séances sont nécessaires ?

Le nombre de séances nécessaires depend de la gravité de l’incontinence. En général, 2 à 3 séances sont recommandées pour des résultats optimaux.

Quels sont les effets secondaires possibles ?

Les effets secondaires sont mineurs et transitoires : sensation de chaleur, petites pertes de sang.

Quels sont les avantages de ce traitement par rapport aux méthodes traditionnelles ?

Le traitement au laser offre des résultats rapides et durables sans les risques et les temps de récupération associés à des procédures plus invasives.

Qui est un bon candidat pour le traitement laser ?

Les femmes en bonne santé, présentant des symptômes d’incontinence urinaire d’effort légère ou modérée  et souhaitant une solution non invasive, sont de bonnes candidates pour ce traitement. Une consultation initiale avec un médecin esthétique permettra de déterminer si cette procédure est adaptée.

Quels sont les résultats attendus du traitement au laser ?

Les patientes peuvent s’attendre à une réduction significative des fuites urinaires, une amélioration de la qualité de vie et une augmentation de la confiance en elles.

Autres Zones À Traiter

Augmentation du point G

Sécheresse vaginale

Augmentation des grandes lèvres

Laxité vaginale

Couronne perlée du gland